Par Suzanne Philippe

C’est avant 6 ans que les enfants construisent l’essentiel de leur schéma moteur et façonnent leurs choix, leurs goûts, leurs envies. À ce titre, nous nous devons de leur proposer une grande variété de pratiques adaptées à leurs besoins, qui s’inscrit dans une démarche éducative reconnue.

L’Éveil de l’enfant est un concept créé et développé par la Fédération Sportive et Culturelle de France (FSCF). Conçue pour les enfants de 6 mois à 6 ans, cette activité va de l’apprentissage de la marche à l’évolution des capacités motrices. L’Éveil de l’enfant est une activité qui se base sur une démarche éducative ayant pour but le développement global des tout-petits. Cette activité permet aux enfants de prendre conscience de leurs possibilités corporelles, artistiques, affectives, sociales et de s’exprimer avec beaucoup de plaisir.

 

4 GRANDS PRINCIPES

4 principes pour orienter cette démarche éducative :

1. L’enfant a besoin d’un éveil global dans tous les domaines (corporel, culturel, artistique, social, affectif) sans visée technique, ni spécialisation précoce.
2. L’enfant a besoin d’activité et de diversité. Il faut donc lui proposer la multiactivité, par des séances construites sur des thèmes variés et avec du matériel adapté.
3. L’enfant a besoin d’être reconnu pour construire sa personnalité, indispensable à sa vie future en société. Il lui faut se confronter et affronter les autres enfants mais aussi les adultes non pas lors de compétitions, mais dans des situations de jeu avec des règles adaptées. Il peut ainsi se découvrir, se dépasser comprendre et accepter ce corps qui est le sien.
4. L’enfant a besoin de sécurité affective et physique. Il doit pouvoir compter sur l’adulte, s’accrocher à son regard bienveillant, se sentir aimé… C’est par ses expériences nouvelles, les émotions qu’elles lui procurent, l’aide qu’il va trouver auprès de l’animateur (motivation, encouragement, responsabilisation…) que l’enfant va s’engager par plaisir dans l’action en toute confiance.
Il est donc indispensable d’offrir à nos enfants une activité à la hauteur de leurs besoins, pour en faire des enfants bien dans leur peau, autonomes et, plus tard, des adultes responsables.

POUR UN DÉVELOPPEMENT GLOBAL

L’éveil est centré sur les besoins de l’enfant, ayant pour objectif son développement global. Cette activité est proposée :
– de 6 mois à 2 ans : l’éveil des premiers pas. Les séances d’éveil vont permettre à bébé de découvrir son corps ; construire sa verticalité et acquérir la marche ; prendre confiance en lui ; vivre un moment privilégié avec son parent et entrer en relation avec les autres enfants.
– de 2 à 6 ans : l’éveil physique par la multiactivité. Les séances d’éveil physique vont permettre à l’enfant de se développer en vivant un maximum d’expériences motrices, culturelles et sensorielles ; en construisant sa relation aux autres ; en osant s’exprimer et maîtriser ses émotions.

À TRAVERS TOUTE LA FRANCE

Proposée par la FSCF, cette activité rencontre de plus en plus d’adeptes avec plus de 500 associations qui la pratiquent à travers toute la France. Ludique, éducative, sportive et même culturelle, elle accompagne et stimule l’enfant de 6 mois à 6 ans. Des séances de 1 heure par semaine l’amènent ainsi peu à peu à être autonome. Attention, de 6 mois à 2 ans, l’activité implique la participation d’un parent (ou d’un proche). En effet, à cet âge, les enfants ont besoin de sécurité affective et physique et la présence d’un parent les sollicite davantage. L’enfant joue dans l’espace avec les sons, les sens, l’imaginaire… ce qui suppose à la fois des déplacements et des manipulations d’accessoires variés : cerceau, raquettes, cordes, ballons, briques… De 3 à 6 ans, la présence d’un parent n’est plus nécessaire. L’enfant expérimente alors des activités athlétiques (lancer, sauter, courir…), gymniques (rouler, se balancer, se suspendre…), d’expression (peindre, danser, mimer, chanter…), des jeux (construire, coopérer, s’affronter…).

L’ÉVEIL ARTISTIQUE, PASSERELLE VERS L’ACCÈS À LA CULTURE

Des études scientifiques et les initiatives mises en oeuvre sur le terrain montrent que la sensibilisation aux pratiques culturelles et artistiques favorise, dès le plus jeune âge et avant même l’entrée à l’école maternelle, la curiosité, la construction et l’épanouissement de l’enfant. En effet, en mettant en images, en son ou en matière des émotions, l’art joue le même rôle que le langage auprès d’un bébé. Il répond à la «pulsion épistémophilique», c’est-à-dire au besoin viscéral du tout petit humain de savoir, comprendre et toucher. L’éveil artistique et culturel apparaît donc comme une étape primordiale dans le parcours d’éducation artistique et culturelle à proposer à l’enfant.

 

ACHETER